URGENT !

Appel de la Fondation Sciences Citoyennes à la signature de deux pétitions pour des chercheurs engagés !

La Fondation Sciences Citoyennes soutient la liberté d'expression et de débat dans le monde scientifique, l'appui aux lanceurs d'alerte et le développement de controverses publiques et de "forums hybrides" sur les enjeux à forte technicité scientifique. Loin des peurs frileuses des interventions du public et des logiques technocratiques, le pluralisme et la controverse sont la source non seulement d'une meilleure exploration des mondes possibles et, partant, de meilleures décisions, mais aussi d'une appropriation active des connaissances scientifiques par le public.

Pour plus d'informations sur les lanceurs d'alerte et les actions soutenues par la Fondation Sciences Citoyennes, consultez notre site : http://www.sciencescitoyennes.org/

Concrètement, deux cas nous préoccupent actuellement :

1) Christian Vélot, Maître de Conférences en génétique moléculaire à l'Université Paris sud et responsable d'une équipe de recherche à l'Institut de Génétique et Microbiologie sur le Centre Scientifique d'Orsay.
Il anime depuis 2002 sur son temps personnel de nombreuses conférences à destination du grand public sur le thème des OGM. Ses prises de position lui valent aujourd'hui de nombreuses pressions par la direction de son institut : confiscation de la totalité de ses crédits pour 2008, privation d'étudiants stagiaires, menace de déménagement manu militari, et décision arbitraire de non renouvellement de son contrat.
Plus d'informations sur :http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique117

Nous demandons que toutes les conditions soient rassemblées pour que Christian Vélot, avec son équipe, puisse poursuivre ses activités de recherche indépendante, ce qui implique notamment que la totalité de ses crédits lui soient restitués et qu'il puisse rester dans ses locaux au moins jusqu'à la fin de son actuel contrat (fin 2009).

2) Pierre Meneton, chargé de recherche à l'INSERM au sein du départemement de Santé Publique et d'Information Médicale (SPIM) de Jussieu.

Une plainte en diffamation a été déposée par le lobby du sel (Comité des Salines de France et Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l'Est) à l'égard d'un magazine (TOC) et de Pierre Meneton pour la publication de l'article "Sel, le vice caché" ci-joint en mars 2006 : http://www.sciencescitoyennes.org/IMG/pdf/TOC.pdf

La phrase diffamatoire d'après le lobby est : "Le lobby des producteurs de sel et du secteur agroalimentaire industriel est très actif. Il désinforme les professionnels de la santé et les médias".

Pour ceux qui pourraient se déplacer, le procès aura lieu le jeudi 31 janvier 2008 à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Paris.

Plus d'informations sur :http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique118

Nous exprimons notre soutien à Pierre Meneton dans la procédure qui l'oppose au lobby du sel (Comité des Salines de France et Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l'Est), dans le cadre de la publication par le magazine TOC de l'article "Sel, le vice caché" ci-joint, en mars 2006.

Au-delà de ces deux cas concrets, nous appelons à une très grande vigilance face aux atteintes à la liberté d'expression des chercheurs, et demandons un véritable statut juridique des lanceurs d'alerte, dans le cadre d'une loi de protection de l'alerte et de l'expertise. Tout reste à faire puisque même si le principe a été acté par le Grenelle de l'Environnement, les détails ont été renvoyés à une mission parlementaire dont ni le mandat, ni la composition ne sont connus à ce jour. Il nous faut rester vigilants et prêts à nous mobiliser le moment venu.

Signez la pétition de soutien à Christian Vélot (en ligne, ou version papier à imprimer) : http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?article1638

Signez la pétition de soutien à Pierre Meneton (en ligne) : http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?article1641

Contacts :

contact@sciencescitoyennes.org
tél : +33 (0) 9 54 06 54 09 (tarif local depuis la France)
fax : +33 (0) 9 59 06 54 09
mob : +33 (0) 6 24 95 62 04

Barrar