Comunicat de premsa  -  Communiqué de presse

(version en français ci-après)

20 000 ectaras d’OGM en plen camp. Ua insulta a cadun(a) d’enter nosaute(a)s !

L’Estat francés que sòrt enfin de publicar la lista de las susfàcias de milhòc bt Mon810 (de la firma Monsanto), sol milhòc geneticament modificat dens Exagòne.
Aquera lista qu’anoncia haut o baish 20 000 ectaras de cultura OGM en plen aire, de las quaus la màger part e’s localizan en Occitània. Que coneishem d’ara enlà lo nombre de parcelas dab la superficia per canton. Arren mei.
Impossible entà un paisan en agricultura biologica o convencionau, impossible entà un apicultor, impossible entau comun deus mortaus deus ciutadans de saber si i a OGM dens lo camp au ras o pas.

Anaram Au Patac que denoncia lo passatge en hòrça deus OGM per la firma semancèra Monsanto, ahortida peu govèrn francés e las cooperativas com Pau Euralis, Lur Berri o Maïsadour. Non desbrombem pas l’AGPM, l’Association Générale des Producteurs de Maïs.

Aquera impausicion per Monsanto a l’enseme de la societat que’s hè au nom d’un objectiu a tèrmi brac : lo tornar sus investissament entaus accionaris. E d’un objectiu a mejan e long tèrmi : lo contaròtle de l’alimentacion mondiau.

Aqueras culturas en plan camp de milhòc transgenic, que son ua insulta hèita a cadun de nosautes. Un tropet de transgenicultors qu’a decidit de seguir las consignas de las cooperativas e de’ns har préner a tots risques contra la nosta volontat. Resistim !

Que seram çò que bastiram !

 

20 000 HECTARES D’OGM EN PLEIN CHAMP. UNE INSULTE À CHACUN(E) DE NOUS !

L’Etat français vient enfin de publier la liste des surfaces de maïs bt Mon810 (de la firme Monsanto), seul maïs génétiquement modifié dans l’Hexagone.
Cette liste annonce près de 20 000 hectares de culture OGM en plein air, dont la majorité se localise en Occitanie. On connaît à présent le nombre de parcelles avec leur superficie par canton. Rien de plus.
Impossible pour un paysan en agriculture biologique ou conventionnelle, impossible pour un apiculteur, impossible pour le commun des mortels des citoyens de savoir s’il y a des OGM dans le champ d’à côté ou pas.

Anaram Au Patac dénonce le passage en force des OGM par la firme semencière Monsanto, appuyée par le gouvernement français et les coopératives comme Pau Euralis, Lur Berri ou Maïsadour. N’oublions pas l’AGPM, l’Association Générale des Producteurs de Maïs.

Cette imposition par Monsanto à l’ensemble de la société se fait au nom d’un objectif à court terme : le retour sur investissement pour les actionnaires. Et d’un objectif à moyen et long terme : le contrôle de l’alimentation mondiale.

Ces cultures en plein champ de maïs transgénique sont une insulte faite à chacun de nous. Une poignée de transgéniculteurs a décidé de suivre les consignes des coopératives et de nous faire prendre à tous des risques contre notre volonté. Résistons !

Nous serons ce que nous bâtirons !

 

Barrar